Éclairage avec détecteur de mouvement dans les parties communes des copropriétés

Un éclairage à détection de mouvement, dans les parties communes de la copropriété permet de faire de sérieuses économies d’énergie. En effet, la lumière est systématiquement éteinte lorsqu’elle n’est pas utile. Ainsi on ne pourra plus dire que son voisin n’éteint jamais la lumière du couloir…

La détection de mouvement : les avantages

Les détecteurs de présence, associés ou pas à des boutons poussoirs, permettent d’aider les copropriétaires dans leur recherche d’économie d’énergie.

• la lumière s’allume automatiquement à chaque passage puis s’éteint après une temporisation,
• les déplacements seront plus aisés, inutile de chercher l’interrupteur dans le noir les bras chargés de courses…
• le risque de chute diminue, particulièrement pour les personnes âgées,
• les personnes handicapées ne sont plus stressées pour relancer les temporisations,
• la sécurité est renforcée dans le périmètre de la copropriété,
• des économies d’électricité sur les charges communes non négligeables,
• un geste éco-citoyen.

La détection de mouvement permet également d’accueillir chaleureusement une personne pour la guider jusqu’à son domicile dans une allée qui mène à l’immeuble. Cela est d’autant plus pratique lorsqu’une personne est chargée, qu’elle doit porter ses courses ou un enfant…

Autres domaines d’application

Outre la commande de l’éclairage intérieur et extérieur, les détecteurs sont aussi utilisés pour la commande d’automatismes comme :
• la gestion de la ventilation, dans les locaux à occupation intermittente comme les locaux à poubelles, les parkings,
• la régulation des installations de chauffage et de climatisation,
• le déclenchement de l’alarme, puisque ce même principe est utilisé pour la détection d’intrusion,
• jusqu’au déclenchement de la chasse des toilettes…

Gestion de l’éclairage en détection de présence ou d’absence

• Gestion de présence : le détecteur travaille seul. losqu’une personne entre dans la zone de détection, l’éclairage s’allume. Ce principe est conseillé dans les locaux où les passages sont fréquents, mais de courte durée.
• Pour une gestion d’absence : le détecteur est combiné avec une commande manuelle (bouton-poussoir).
Une personne entre dans un espace avec de la lumière naturelle, elle peut choisir d’allumer ou pas l’éclairage en fonction de la luminosité ambiante. Le détecteur coupera l’éclairage après la sortie de la personne, c’est plus confortable qu’une simple temporisation, qu’il faut relancer régulièrement…
• On peut imaginer par exemple, pour des couloirs de copropriété une réduction de la lumière en cas d’absence
et dès détection de présence, l’éclairage est remis en pleine puissance, l’extinction arrive seulement en cas d’absence plus longue. Ce processus permet d’économiser les lampes.

 

Eclairage des parties communes d'une copropriété à Paris
Détection de mouvement pour éclairage des copropriétés
Eclairage avec détecteur de présence dans les parties communes de copropriété
Eclairage automatique avec détecteur de mouvement
Eclairage avec détecteur de présence dans les copropriétés
Eclairage pour copropriété avec détection de mouvement
Eclairage avec détection de mouvement dans les parties communes d'une copropriété