La rénovation énergétique : pourquoi ? quels enjeux ?

En France, le bâtiment est le deuxième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre. Il représente à lui seul 27 % des émissions de CO2 et près de 45 % de la consommation d’énergie finale.
La rénovation énergétique désigne l’ensemble des travaux visant à diminuer la consommation énergétique du bâtiment et de ses occupants. Et décarboner les énergies utilisées pour le confort thermique.

La rénovation énergétique répond à un triple enjeu

1• Lutter contre le changement climatique,
2• soutenir le pouvoir d’achat,
3• améliorer la qualité de vie des Français.

Les 5 bonnes raisons pour entreprendre des travaux de rénovation énergétique

Améliorer le confort thermique du logement, en été comme en hiver. Ainsi, une bonne isolation des murs, des fenêtres, de la toiture, des planchers, et un bon système de ventilation mécanique (VMC), permet de réguler et conserver une température de confort dans son logement et d’éviter les infiltrations d’air (froid ou chaud selon la saison).

Des factures moins élevées : un logement bien isolé diminue les besoins de chauffage ou de refroidissement. Pour rappel, le chauffage représente, en moyenne, 60% des dépenses énergétiques des ménages (source ADEME).

Prévenir la dégradation prématurée du patrimoine immobilier et avoir une meilleure attractivité du bien grâce à des coûts énergétiques maîtrisés = Un patrimoine valorisé : en cas de vente, la performance énergétique d’un logement (affichée sur l’étiquette énergie) permet de valoriser le bien auprès des acquéreurs.

Réduire l’impact carbone de votre logement en rejetant moins de CO².

Si vous êtes propriétaire bailleur : sécuriser votre droit à continuer de louer, et éviter les futures interdictions de location des « passoires énergétiques ».

Quelques signes qui ne trompent pas

Pour savoir si l’isolation de votre maison est performante, quelques pistes :

Ressenti : si malgré l’allumage du chauffage, vous continuez d’avoir froid chez vous, c’est probablement que l’isolation laisse à désirer.

Condensation et les moisissures, sont des signes d’une mauvaise isolation et d’une mauvaise ventilation. Une isolation de mauvaise qualité peut être synonyme de hausse du taux d’humidité. Cela se traduit par des apparitions de moisissures et de condensation au niveau du plafond ou des fenêtres sous les combles. Il est important d’agir vite. Dans le cas de la toiture, la moisissure peut attaquer la charpente et sur le long terme provoquer des dommages conséquents.

Performance de l’isolant : par exemple dans les combles, si un isolant est déjà présent, il faut s’assurer qu’il est toujours performant. Vérifier les traces d’humidité ou dommages causés par des rongeurs et insectes nuisibles.

Elle rassemble généralement les travaux :

Isolation
Chauffage
Régulation du chauffage
Ventilation

Les travaux envisagés dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique d’un logement sont directement liés aux points de déperdition thermique de l’habitation.

Illustration déperdition d’énergie : © Graphitheque – Stock.adobe.com